Contre-fictions : ateliers, carte blanche et exposition

Image
 
🖇  ATELIERS
Durant cinq jours, le 6b sera investi de deux ateliers croisés : Modèle Vivant.e et Ecritures Expérimentales. Toute personne curieuse et désireuse d’intégrer cette communauté créative peut prendre part au processus de l’exposition, que ce soit pour une heure ou cinq jours. Une participation en visio est possible pour les personnes handicapées.
Lundi 13 Juin : 15-20h / Mardi 14 Juin : 15-20h / Mercredi 15 Juin : 11-17h / Jeudi 16 Juin : 15-20h / Vendredi 17 Juin : 11-17h
👉  Gratuit - Infos et inscription par mail cie.contrefictions@gmail.com
(merci de préciser quel.s jour.s vous souhaitez venir)
__
 
🙌 CARTE-BLANCHE
Le 18 juin, la Carte Blanche donnée par le 6b à CONTRE-FICTIONS accueillera ateliers, scène ouverte, performances et DJ Set.
__
 

🖼 EXPOSITION
Exposition ouverte du 18 juin au 7 juillet 2022.
Du mercredi au dimanche de 14h à 19h.
Entrée libre et gratuite pour tou·te·s.

Ateliers organisés dans le cadre de l'exposition CONTRE-FICTIONS :
- Ateliers familles et scolaires : Les mercredis 22 juin, 29 juin et 6 juillet - de 15h à 16h30
- Ateliers Modèle vivant.e et Écritures expérimentales : Les dimanches 26 juin et 3 juillet - de 15h à 16h30
- Atelier Modèle vivant.e Qui veut pose Qui veut dessine : Jeudi 23 juin - 18h30 à 21h
👉 Gratuit - Infos et inscription gratuite par e-mail cie.contrefictions@gmail.com
(merci de préciser l’atelier concerné)

CONTRE-FICTIONS / EXPO - ATELIERS - CARTE BLANCHE

Ateliers : Lundi 13 au Vendredi 17 Juin
Carte Blanche : Samedi 18 Juin
Exposition : Samedi 18 Juin au Jeudi 7 Juillet

CONTRE-FICTIONS est l’hybridation de deux ateliers expérimentaux : l’un de dessin d’après Modèle Vivant·e, l’autre d’écriture performative. Si ces pratiques relèvent de médiums différents, elles s’inscrivent dans un même mouvement de lutte contre la prégnance de clichés paralysants, en produisant de nouvelles émancipations par la mise en lumière de désirs et de récits personnels. Le parti pris est d’interroger les dispositifs d’atelier et d’exposition autant que d’en produire de nouveaux. Laboratoire méthodologique, ces cadres d’expériences singulières cherchent à ouvrir des espaces de jeu et d’improvisations collectives où se nouent de micro-communautés éphémères créatrices de contre-fictions.

Parler de contre-fiction, c’est désigner une traversée : celle qui part de soi direction ailleurs, vers un autre monde possible. Ça peut être la jonction entre une énonciation intime et un imaginaire narratif, la perspective d’une écriture de soi où l’on découvre de quoi décoincer nos limitations. Ça peut être la mise en scène d’une résistance, une forme de témoignage libre.

Ici, rouleaux, feuilles et costumes de papier blancs sont prêts à tout accueillir, du dessin à l’écrit en roue libre, sans souci de correction ou de registre mais toujours avec la certitude des vertus performatives de la narration, avec, en tête, l’idée de faire communauté.

CONTRE-FICTIONS
Est une prise de risque
Est un espace de négociation, de concertation, de discussions
Fait le pari de la recherche et de l’expérimental
Assume d’être parcellaire et imparfaite, défend le mouvant, le fragile, l'insaisissable
Ouvre des imaginaires collectifs, crée un espace pour les affects et la vulnérabilité
Se demande ce que ça fait de faire ensemble
Prend des chemins de traverse pour semer le trouble entre légitime et illégitime
Est la proposition d’une mutation
Est bordélique parce que organique
Est politique.

Découvrez le dossier de presse complet