LIGAMEN – HAPPENING

Quand :
12 décembre 2018 Journée entière
2018-12-12T21:14:00+01:00
2018-12-12T21:14:00+01:00
Coût :
Entrée libre

SAMEDI 26 AVRIL 2014 AU 6b, À PARTIR DE 18H

 AVEC :

Andreea Talpeanu, Cécile Hug, Sandrine Lehagre, Madame Sans-Gene, Philippe Joseph Baschet, Makingson Délivrance

L’expérience LIGAMEN “tisse” des liens – au sens propre comme au sens figuré – entre les protagoniste. Alors que chacun se retrouve “lié” à l’autre, les acteurs de cette performance deviennent l’objet à sculpter : LIGAMEN est une œuvre vivante, sonore, animée et construite en temps réel par les pratiques artistiques de chacun. Créer, partager, sculpter et fusionner dans la diversité des pratiques sont les maîtres mots de cette action artistique.

D’origine roumaine, Andreea Talpeanu sculpte le réel. Tisser sa toile sur des squelettes de chaises, créer un totem à partir de l’agglomération de chaussures de femmes, faire prendre forme à des humanoïdes déglutissant des publicités : le monde entier est un prétexte à réinterprétation /réappropriation. Incorporer, digérer et produire une forme nouvelle issue d’un choc émotionnel : voilà qui pourrait être le motto d’Andreea Talpeanu.

Formée à la National Arts School de Sydney en Australie, au Centre Iris à Paris puis à l’Université Paris 7 en lettres et arts, Cécile Hug dessine, brode, sculpte, tricote et photographie. Son travail tout en sensibilité et poésie est composé de végétaux, de laine, d’insectes et de dentelle. Il interroge “l’entre jambe” : féminité, sexualité, pilosité, reproduction, prolifération.

 

Diplômée des Beaux-Arts de Rennes, Sandrine Lehagre pratique la photographie sous différents rapports, rendant compte des incongruités des espaces qu’elle parcourt aussi bien que des inscriptions des êtres humains dans ce monde.

Musicienne depuis son plus jeune âge, elle part vivre à Florence,en 2001 où elle découvre la musique électro et touche par hasard ses premières platines. C’est une révélation. Elle fait ses preuves très rapidement, et commence à mixer dans les bars et soirées parisiennes dès son retour. Madame Sans-Gene nous offre très vite des mixes groovy et mélodieux avec des influences jazzy, world et funky.

Dans son travail les techniques anciennes comme la tempera, la peinture à la colle ou l’encre de chine, dialoguent avec le medium contemporain comme l’acrylique, la peinture en bombe ou encore le stylo bille. Des techniques ou l’eau est très présente. Cette fluidité permet une expression directe ou la spontanéité est préservée.  Les méthodes utilisées sont sans retenue, pinceaux, outils fabriques, il utilise tout ce qui peut faire aboutir son œuvre.

  • MAKINGSON DÉLIVRANCE, RÉSIDENT 6b : PLASTICIEN

Né à Haïti en 1973, il vit et travaille à Paris (résident 6b). Cet artiste tailleur de pierre aborde aussi bien la musique, le dessin, la peinture que la sculpture ou la bande dessinée. Son travail prolifique lui a permis d’explorer ces différents domaines.

 

>>> Suivez l’événement sur

 

Ce contenu a été publié par comm. Mettez-le en favori avec son permalien.